LA CIREST CONDAMNÉE UNE NOUVELLE FOIS POUR ATTEINTE A LA LIBERTÉ SYNDICALE

Le SAFPTR a de nouveau obtenu gain de cause devant le tribunal administratif contre la CIREST.

Cette administration ne s’est même pas défendue devant juge des référés. C’est un grave dysfonctionnement !

Malgré le changement de présidence, les mauvais comportements de l’administration générale persistent. En plus de l’absence totale du dialogue social, celle-ci a en effet refusé au syndicat l’exercice normal de son activité, violant ainsi les principes fondamentaux de la République.

Nous demandons au président SELLY, par ailleurs avocat, de rétablir un fonctionnement normal et de veiller au respect du droit au sein de cet établissement public. Il en va de sa crédibilité !

AUTONOME ET LIBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *