Contre les violences et la reprise du dialogue social

Le SAFPTR tient à réagir fermement face aux récents événements survenus ces dernières heures à Saint Louis.

Nous rappelons avant toute chose que notre mouvement de grève a été régulièrement mis en œuvre dans le respect des dispositions légales.

Or nous dénonçons la posture et les agissements adoptés par la Mairie de Saint Louis, lesquels avaient uniquement pour but d’empêcher notre syndicat de porter les revendications des agents qui ont été injustement remerciés.

Pour preuve, nous avons été stupéfaits des conditions douteuses de placement en garde à vue d’un des membres de notre intersyndicale, M. Wilson Adras et nous dénonçons toute forme d’intimidations et de menaces qui ont été proférées contre nos adhérents et responsables.

Enfin, nous dénonçons l’attaque personnelle dont a été victime la mère de Mme M’Doihoma ce jour par l’incendie de sa voiture.

Nous condamnons fermement ces débordements qui ont eu lieu et pour lesquels le SAFPTR n’a aucun lien.

En tout état de cause, ce climat malsain doit cesser, c’est pour cette raison que nous appelons toutes les parties à la reprise d’un dialogue social et apaisé.

Le Bureau du SAFPTR

Autonome et Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *