Quand l’entêtement d’un maire coûte cher à une collectivité

Le SAFPTR se félicite à nouveau des victoires devant le Tribunal Administratif de La Réunion concernant les stagiaires de la ville de Saint-Louis.
Le juge des référés enjoint la maire de réintégrer immédiatement plus de 20 agents. Au total, ce sont plus de 100 dossiers qui ont connu une décision favorable aux collèges.


C’est bien là une malheureuse affaire, initiée par l’état français, mise en œuvre par la maire.

Compte tenu des préjudices subis par tous les agents concernés, le coût total pour le contribuable Saint-Louisien devrait s’élever à 1 million.
Un bien bel exemple de gestion des finances communales de la part des autorités publiques.

Pourtant, ce n’est pas faute pour le SAFPTR d’avoir alerté sur les risques encourus.
Le SAFPTR espère que plus jamais un maire ne s’aventurera dans ce genre d’initiatives vouées à l’échec, illégales et coûteuses pour ses citoyens.


Autonome et Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *